10 choses à savoir avant de se lancer dans une démarche de marketing territorial

Photo by Tim Marshall on Unsplash

10 choses à savoir avant de se lancer dans une démarche de marketing territorial

10 choses à savoir avant de se lancer dans une démarche de marketing territorial 1024 683 Marie-Eve Arbour

L’attractivité des territoire est sur toutes les lèvres dans le milieu du développement régional au Québec. La plupart des régions sont en mode solution pour répondre aux défis du vieillissement de la population et de la pénurie de main-d’oeuvre. Il y a quelques années, on ne parlait pratiquement pas de marketing territorial. Voilà qu’aujourd’hui, les démarches se multiplient.

Rues Principales a d’ailleurs organisé un colloque spécifiquement sur le sujet en 2017. Nous étions un des conférenciers invités. Le thème a également été abordé lors des assises 2017 de l’UMQ.

Prendre le temps de bien comprendre le concept et de parcourir les ouvrages de sommités en matière relève pour plusieurs de l’impossible. Une journée a quand même juste 24h et les autres dossiers au travail prennent probablement le dessus. Nous avons pensé vous faciliter la vie. Parce qu’on les a lu les ouvrages de Vincent Gollain, Joel Gayet, Yves Boisvert, Camille Chamard, Christophe Alaux et Lise Bourdeau-Lepage.

Voici donc 10 choses à savoir avant de vous lancer dans le merveilleux monde du marketing territorial.

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

Tout d’abord, parlons de l’effet de mode. Comme on le disait en introduction, le marketing territorial jouit présentement de la lumière des projecteurs. Il est pourtant important de vous questionner sur les raisons qui vous amène à vous y intéresser, vous aussi. Le faites-vous parce que tout le monde le fait? Ou parce que vous croyez que c’est la meilleure façon de mettre en valeur votre territoire?

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

Si vous avez répondu oui à la deuxième option, c’est très bien. Maintenant, défaisons le mythe du marketing territorial «sauveur». Le simple fait d’entamer une démarche du genre ne garantit pas son succès et que des dizaines, voire des centaines de personnes viennent s’établir d’un coup. Le marketing territorial s’inscrit dans la durée. Il vous faudra travailler fort et sur plusieurs années.

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

Travailler fort et travailler ensemble. Pour que votre stratégie soit un succès, elle devra – à notre avis – s’appuyer sur la communauté, c’est-à-dire les entreprises, institutions, organismes et comités qui composent votre tissus social. Évidemment, un comité exécutif qui pilote la démarche est essentiel pour que les choses avancent rondement.

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

Les élus aussi devront être de la partie. Dès le début et pour toujours. Car le marketing territorial redéfinit le travail de l’élu. Une fois la marque du territoire bien vivante, ce sera son rôle de la faire vivre. De promouvoir l’image de votre milieu, sa notoriété, sa réputation, son attractivité.

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

Parlons d’image maintenant. Chez Visages régionaux, nous sommes convaincus qu’une belle image et qu’une campagne publicitaire aussi punchée soit-elle ne suffisent pas à rendre votre milieu attrayant. Il faut aller au-delà de l’image. Réaliser des changements profonds. Implanter des actions et des incitatifs qui parleront directement à votre public cible. Car au fond, une fois que vous les aurez attirés par votre image, encore faut-il qu’ils aient envie d’y rester.

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

Votre public cible. Qui cherchez-vous à attirer exactement. Il faudra faire un ciblage rigoureux pour s’assurer d’atteindre les bonnes oreilles. Il faudra également sensibiliser les différents acteurs autour de la démarche que, si vous visez les fameux milléniaux (les X et Y), les supports, messages et outils de communication seront adaptés à ce public. Certains d’entre eux n’auront peut-être jamais entendu parler d’un hashtag ou d’Instagram. Il faudra qu’ils comprennent que les façons d’attirer les jeunes ne sont pas les mêmes que pour les autres générations.

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

Un peu plus haut, on parlait de temps. Là où ça vaut le plus la peine d’en prendre, c’est au moment d’établir votre positionnement. C’est en quelque sorte la promesse que vous faites aux futurs nouveaux arrivants. Ça doit être un équilibre visionnaire entre ce qu’est le territoire et ce qu’il veut devenir. Par le positionnement, on aspire à dévoiler rien de moins que l’âme de votre territoire. Honnêtement, c’est vraiment notre partie préférée d’un mandat!

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

Nous n’avons pas encore parlé d’argent. Et oui, on sait tous que c’est le nerf de la guerre. On aime dire que nos stratégies sont à la portée de tous, même du plus petit village. C’est vrai. Mais un investissement est quand même de mise. Les étapes de planification, de mobilisation, d’identification du public cible, du positionnement et des campagnes prennent du temps. C’est précisément sur ces étapes qu’il est important d’investir, pour que la démarche soit pérenne, à votre image et que vous ayez envie de la porter pour les années suivantes. Les économies, on les fera lors de la conception des campagnes et des outils de communication. Par exemple, au lieu de placer un panneau publicitaire sur le bord d’une autoroute, on pourra se rabattre sur l’affichage sauvage, pour une fraction du prix.

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

La plupart des agences de marketing vont vous préparer des campagnes uniquement axées sur l’attrait d’un public extérieur. Dans cette perspective, les habitants de votre territoire ne verront pratiquement pas passer la campagne sur leurs réseaux sociaux, puisqu’ils ne sont pas le public cible. Chez Visages régionaux, notre adage est que vos résidents sont le meilleur aimant à migrant. La population doit être actrice de la construction de votre image, de votre positionnement. Elle doit aussi être à l’avant-plan et impliquée dans la promotion. Des gens qui sont fiers d’habiter chez vous deviendront des ambassadeurs plus puissants que n’importe quelle campagne publicitaire.

Le marketing territorial, 10 choses à savoir

En terminant, rappelons-nous qu’il est beaucoup plus facile de retenir la population locale dans votre milieu que d’en attirer de nouvelles. C’est pourquoi nous travaillons l’attractivité du territoire dans une perspective de rétention. Ça nous ramène à l’importance des actions de développement, pour dynamiser votre milieu. Une stratégie qui est uniquement basée sur un public extérieur rate une belle occasion d’améliorer la qualité de ses résidents actuels.

 

Voilà, tout est dit!

Vous êtes convaincus?

 

(581) 337-3727

Demandez Marie-Eve.

Laissez un Commentaire